The below was sent to all International Federations associated with WADA to continue and stress the importance with complying with the rules and processes WADA has established for using Doping Control Forms (DCFs) and Therapeutic Use Exemptions (TEUs).

Mandatory Use of ADAMS for DCFs and TUEs – Utilisation obligatoire d’ADAMS pour l’entrée des FCD et AUT

Mandatory Use of ADAMS for Doping Control Forms (DCFs) and Therapeutic Use Exemptions (TUEs) 

Dear Colleagues,

In order to reinforce the existing requirements of the 2015 World Anti-Doping Code (Code) (Article 14.5); as well as the International Standards for Testing and Investigations (ISTI) (Article 4.9.1b) and Therapeutic Use Exemptions (ISTUE) (Article 5.4); and, to ensure the transparency of all signatories’ anti-doping programs, the Foundation Board of the World Anti-Doping Agency (WADA) decided at its 12 May meeting that:

1.    Given that it is a mandatory requirement under the Code and the ISTI to enter all Doping Control Forms (DCFs) and under the ISTUE to enter all Therapeutic Use Exemption (TUE) decisions into ADAMS, all DCFs and TUE decisions shall be entered into ADAMS no later than 15 business days after sample collection or receipt of a TUE decision; and

2.    Failure to do so, will result in a declaration of non-compliance, in accordance with the ISO certified WADA process for non-compliance.

This decision will take effect 1 June 2016.

To avoid corrective action for the entry of DCFs and TUEs into ADAMS, ADOs are required to enter all DCFs and TUEs from 1 June 2016 onwards within 15 business days. DCFs and TUEs generated between 1 January 2016 and 1 June 2016 must be entered as soon as possible and no later than 31 December 2016.

WADA’s access to DCFs and TUE information is a key element to ensure effective monitoring of ADOs’ anti-doping programs. A key recommendation of WADA’s recent Independent Commission, which exposed widespread doping in Russian athletics, was for WADA to reiterate to all signatories that they are obliged to “provide complete and timely data for ADAMS”.  WADA’s Athlete Committee also strongly supports this requirement.

DCFs must be entered into ADAMS to enable a meaningful steroidal and hematological Athlete Biological Passport’s program to operate globally; to facilitate coordinated test distribution planning; and, to avoid unnecessary duplication in testing by ADOs. Despite this already being a requirement of the Code and ISTI, only 60% of DCFs globally were entered into ADAMS in 2015.

It is equally important that information about TUEs be made available via ADAMS.  This is necessary in order to allow WADA to fulfill its responsibilities under Article 14.5 of the Code with respect to the sharing of data and coordination of anti-doping activities.

ADOs that require assistance with the entry of the required information into ADAMS are invited to contact WADA via ADAMS@wada-ama.org.

Thank you for your collaboration and your commitment to clean sport.

Sincerely,

World Anti-Doping Agency

 

Chers collègues,Dans le but de renforcer les exigences actuelles du Code mondial antidopage 2015 (le Code) [article 14.5], du Standard international pour les contrôles et les enquêtes (SICE) [article 4.9.1b] et du Standard international pour l’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (SIAUT) [article 5.4], ainsi que pour assurer la transparence des programmes antidopage de tous les signataires, le Conseil de fondation de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a pris la décision suivante lors de sa réunion du 12 mai :

1.    Puisqu’il est obligatoire d’entrer dans ADAMS tous les formulaires de contrôle du dopage (FCD), aux termes du Code et du SICE, et toutes les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques (AUT), aux termes du SIAUT, les FCD et les AUT devront tous être entrés dans ADAMS au plus tard 15 jours ouvrables après les prélèvements d’échantillons ou la réception des décisions concernant les AUT.

2.    Un manquement à cette obligation entraînera une déclaration de non-conformité, conformément au processus certifié ISO de l’AMA.

Cette décision prendra effet le 1er juin 2016.

Pour éviter la prise de mesures correctives, les OAD doivent entrer dans ADAMS, d’ici 15 jours ouvrables, tous les FCD et toutes les AUT produits à compter du 1er juin 2016. Les FCD et les AUT générés entre le 1er janvier 2016 et le 1er juin 2016 doivent être entrés dès que possible, mais au plus tard le 31 décembre 2016.

L’accès de l’AMA aux renseignements contenus dans les FCD et les AUT est un facteur clé de la surveillance efficace des programmes antidopage des OAD. L’une des principales recommandations de la récente Commission indépendante  de l’AMA, qui a fait la lumière sur le dopage généralisé dans le sport en Russie, était que l’AMA réitère auprès de tous les signataires leur obligation « de fournir des données complètes et opportunes destinées à ADAMS ». Le Comité des Sportifs de l’AMA appuie sans réserve cette exigence.

Les FCD doivent être entrés dans ADAMS pour assurer l’application mondiale d’un programme efficace de Passeport biologique de l’athlète (PBA)  intégrant les modules hématologique et stéroïdien, pour faciliter la coordination de la planification des contrôles et pour éviter des doublons entre les diverses OAD. Bien que cette exigence soit déjà stipulée dans le Code et le SICE, seulement 60 % des FCD produits dans le monde ont été entrés dans ADAMS en 2015.

Il importe également que l’information sur les AUT soit accessible par le biais d’ADAMS afin que l’AMA soit en mesure de s’acquitter de ses responsabilités en vertu de l’article 14.5 du Code, qui porte sur le partage des données et la coordination des activités antidopage.

Les OAD qui ont besoin d’assistance pour l’entrée de l’information requise dans ADAMS sont invitées à communiquer avec l’AMA à l’adresse courriel ADAMS@wada-ama.org.

Merci de votre collaboration et de votre engagement envers le sport propre.

Cordialement,

Agence mondiale antidopage